fbpx Témoignage de Jérémie Fortin | Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu : Informatique
Rechercher

Menu

  • Partager :
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager par courriel

Témoignages

Témoignage de Jérémie Fortin

Entrevue avec Jérémie Fortin, diplômé du programme Techniques de l’informatique, de la cohorte 2015-2018.

Cégep : Qu’est-ce qui t’a poussé à t’inscrire en Techniques de l’informatique au Cégep Saint-Jean ?

Jérémie (J) : Au secondaire, nous avions eu l’option de suivre un cours d’initiation à l’informatique et j’avais beaucoup apprécié. Je savais aussi que j’aimais les mathématiques et que j’avais une certaine aisance pour l’utilisation de l’informatique. En m’informant davantage en ligne, j’ai vu qu’un programme de Techniques de l’informatique se donnait au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu. Les noms des cours du programme m’ont interpellé, surtout parce qu’ils semblaient tous très variés. 

 

Cégep : Selon toi, quels sont les qualités requises et les intérêts à avoir pour s’inscrire dans ce programme d’étude ?

J : Il faut être entreprenant.e et rigoureuse ou rigoureux. C’est relativement facile de compléter les projets demandés, mais c’est vraiment plus exigeant de bien les mener à terme. C’est un programme où l’on ne compte pas vraiment les heures. Parfois, on est bloqué sur un problème, mais généralement, on est en train de le bonifier afin de rendre le produit final tellement plus intéressant !

Le travail d’équipe est une partie importante de la réalisation d’un projet. Il faut savoir guider et déléguer.

L’informatique est aussi un domaine intéressant du fait qu’il nécessite à la fois un esprit mathématique et logique fort, et un œil plus artistique pour les interfaces utilisateurs.

 

Cégep : Quelles sont les compétences qui sont développées chez l’étudiant.e au cours des études en Techniques de l’informatique ?

J : On apprend très vite à être autonome dans l’organisation des projets et la gestion des équipes. On apprend à fonctionner selon la méthode agile (très populaire dans les grandes compagnies du moment), où l’équipe est responsable de son projet, sous la guidance des enseignant.es expérimenté.es.

Puisqu’on a généralement beaucoup de liberté quant à la structure de ses projets, on développe rapidement beaucoup d’autonomie et de débrouillardise et, puisqu’on acquiert des bases solides dans une multitude de technologies, on en ressort une développeuse ou un développeur solide, capable de contribuer de manière significative à toute sorte de projets : automatisation, bases de données, développement web, back-end, front-end, name it !

 

Cégep : Qu’est-ce que tu souhaites mentionner à un.e élève de 5e secondaire qui hésite encore à s’inscrire en Techniques de l’informatique au Cégep Saint-Jean ?

J : L’informatique est un domaine parfois difficile, mais incroyablement gratifiant. Le programme Techniques de l’informatique offert au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu permet d’acquérir une formation solide, à partir de laquelle il est possible de se spécialiser vers ce qui te plaît le plus. Tu seras très bien préparé.e pour le marché du travail.

Les enseignant.es sont des développeuses et développeurs expérimenté.es qui comprennent très bien les réalités du domaine, et ça donne un rythme unique aux cours.

Si tu as l’esprit mathématique, que tu n’as pas peur de te retrousser les manches et que tu aimes donner la « coche » de plus, tu vas y trouver ton compte.

 

Cégep : Quels souvenirs garderas-tu de ton passage au Cégep Saint-Jean dans le programme Techniques de l’informatique ?

J : Je me souviendrai de mes enseignant.es qui étaient non seulement très présent.es pour nous aider, mais surtout, qui n’avaient pas peur de nous pousser à devenir meilleur.e.

Je me souviendrai aussi de nos nombreux projets d’équipe, particulièrement celui où nous devions développer un algorithme du jeu Battleship. La compétitivité entre les équipes était définitivement au rendez-vous !

Puis finalement, je me souviendrai de mon passage au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu pour mon implication parascolaire au sein des équipes d’improvisation et de ma participation à l’intercollégial de théâtre. Ces activités m’ont permis de m’épanouir artistiquement et aussi de rencontrer des gens formidables.

 

Cégep : Quel a été le stage que tu as complété ?

J : J’ai complété mon stage de fin de DEC dans une entreprise à Montréal de billetterie en ligne pour de grands événements. J’ai réussi à obtenir ce stage par l’entremise de la banque de stages accessible aux étudiant.es du programme. J’avais vraiment aimé mon expérience.

 

Cégep : Qu’as-tu accompli après avoir terminé tes études en Techniques de l’informatique ?

J : J’ai complété un baccalauréat en Sciences informatiques à l’Université de Montréal. J’étais heureux de constater que plusieurs de mes cours ont pu être crédités, me permettant d’alléger mes sessions universitaires. Je sentais aussi que les compétences que j’avais acquises au cours de mon passage au Cégep me donnaient une certaine avance sur le niveau de difficulté de la matière que j’apprenais à l’université.

Maintenant, je travaille pour une entreprise de Saint-Jean-sur-Richelieu sur un projet d’hébergement de serveur de jeux vidéos. J’adore ce que je fais ! Chaque matin, je suis réellement heureux d’aller travailler.

 

Cégep : Qu’est-ce que tu aimerais mentionner à un jeune par rapport au marché du travail ?

J : L’informatique est un domaine qui est jeune et à l’aire du temps. La majorité des entreprises sont alors très avant-gardistes. De bonnes conditions de travail et le bien-être des employé.es sont des valeurs très importantes pour eux. C’est un domaine qui est très stimulant auquel il y a beaucoup d’échanges.

Aussi, il y a énormément d’emplois présentement sur le marché du travail. C’est donc assez facile d’y trouver sa place.

 

Cégep : En terminant, qu’est-ce que tu aimes dans ton domaine d’études et qu’est-ce qui te rend fier ?

J : J’aime beaucoup la proximité qu’on a avec le résultat. On ressent réellement l’impact de nos projets et l’on peut voir concrètement le fruit de nos démarches. J’adore aussi le fait qu’on ne finira jamais d’apprendre.

 

Merci Jérémie pour cet entretien ! Au plaisir de te voir t’épanouir dans ta carrière professionnelle !